UNKLE - Follow Me Down (2010)

Where Did The Night Fall est sorti en 2010 et précédait déjà ce que Damon Albarn allait faire avec Gorillaz : des disques où s'agglomèrent de nombreux invités. 


Heureusement, contrairement à l'horrible Humanz, UNKLE ne se perdait pas (trop) en route et parvenait à maintenir un ensemble tout à fait acceptable ne concédant, à l'image du Plastic Beach de Gorillaz, que quelques titres mineurs au milieu de solides compositions. 

Parmi les plus solides, Follow Me Down se posait clairement là. Sans décortiquer ce titre, et en évitant toute analyse technique dont je suis de toute manière bien incapable, il y a véritablement quelque chose de tribal qui se dégage de ce morceau. 

Un mélange des genres, où les vocalises de Rachel Fannan rappellent tout d'abord les tourments psychotiques du Music For The Jilted Generation de Prodigy, avant d'enchaîner avec un trip-hop de la seconde vague qui épouse les méandres vocales de la chanteuse de Sleepy Sun qui arrive presque à se faire passer pour Björk, tant dans les parties les plus mélodiques que dans sa manière de contenir et d'enrouler une rage suggérée. 

Tribal et brut, mais surtout décousu. On perçoit bien que les différentes parties de Follow Me Down ont un jour formé un ensemble cohérent mais trop lisse. James Lavelle et Pablo Clements ont alors pris soin de les déconstruire, de les séparer et les séquencer. Des instrumentations toutes en cordes et en vents de The Heritage Orchestra aux percussions et batteries, en passant par le classicisme rock des guitares et basses et la caution électronique des synthétiseurs, bien des univers se croisent ici et s'encastrent, tels des Legos abîmés mais vivants. Et charmants. 


Commentaires